Le massage cardiaque : savoir réaliser les gestes de 1er secours Le massage cardiaque fait partie de ce qu'on appelle la réanimation cardio-pulmonaire : cardio (on tente de réactiver le coeur qui a cessé de battre par le massage) et pulmonaire (on insuffle de l'air par la bouche). Depuis quelques années, la technique est controversée, mais on estime au final que mieux vaut ne faire QUE le massage cardiaque.

Quand doit-on faire la réanimation?


Ce geste de premier secours intervient lorsqu'une personne est inconsciente et a cessé de respirer : elle est en arrêt cardio-respiratoire (ce qui équivaut au terme plus courant d'arrêt cardiaque). Il y encore quelques temps, on pratiquait un massage alterné à une ventilation (en pratiquant le bouche à bouche ou en utilisant un ballon pour les professionnels de santé équipés).
Aujourd'hui, il est reconnu que la respiration artificielle fait du tort à la réanimation par massage cardiaque, car pendant ce temps le massage est stoppé. On recommande donc uniquement le massage cardiaque.
Une personne qui ne respire plus pendant 10 secondes a besoin d'être réanimée.

Comment reconnaître un arrêt cardio-respiratoire ?



L'appel des secours, avant le massage !


Le massage cardiaque doit être pratiqué jusqu'au retour de la respiration ou pendant au moins 45 minutes. Vous ne pouvez pas pratiquer le massage sans avoir prévenu les secours qui doivent prendre le relais et injecter des traitements si possible.

Comment faire un massage cardiaque?


Avant toute chose, la victime doit être allongée sur le dos, sur un plan dur pour permettre d'enfoncer la cage thoracique. Si elle est allongée sur un matelas, c'est le matelas qui va s'enfoncer et non la cage thoracique ! Il est incontournable de :


Prenez les repères selon le shéma suivant à savoir : positionnez le majeur d'une main à la base inférieure du sternum, et le majeur de l'autre main sur la base supérieure. Les pouces de chaque main se rejoigne au centre, et délimitent l'endroit où la pression doit être exercée.
massage cardiaque
Joignez vos mains soit l'une sur l'autre en croisant les doigts, soit à plat, juste à cet endroit. Poussez fort, de façon à voir la cage thoracique s'enfoncer d'au moins de 5/6 cm. En fait, il faut y mettre beaucoup de force, quitte à casser des côtes !
Pendant le massage, si vous possédez du matériel médical, le patient peut être scopé (branché à un appareil qui détecte le pouls), afin d'être informé en cas de retour de pulsation cardiaque. Lorsque la ventilation est pratiquée, celui qui souffle peut s'apercevoir d'un retour de la respiration. Sinon, lorsque 2 personnes se relaient pour masser, celle qui ne masse pas peut vérifier qu'elle sent un souffle ou non.

Le rythme, la rapidité du massage cardiaque


On enfonce la cage thoracique de manière à observer ensuite les poumons se gonfler d'eux-même. Cela impliquer d'y mettre de la force. Le risque non négligeable lors du massage cardiaque, est même de casser une côte, mais cela peut être le prix à payer pour sauver une vie : on doit exercer en moyenne 100 pressions par minute. Inutile donc, d'aller trop vite comme on le voit dans les films ! Dès que le massage a commencé, le SAMU doit être appelé (15) mais pas au détriment du massage : c'est une autre personne qui doit téléphoner, autant que possible. Voici une vidéo qui résume les bons gestes du massage cardiaque :

Commentaires

Grille AGGIR : évaluation de l

Grille AGGIR : évaluation de l'autonomie des personnes âgées

Définitions, concepts et utilisation de la grille AGGIR pour les soignants, ou futurs. On cherche ici à évaluer l'autonomie de la personne âgée afin d'envisager ou non une aide financière pour être soigné correctement.

Définition et concep

Autonomie Gérontologie Groupes Iso-Ressources : voilà ce que signifie (...)

Faire et surtout... comprendre une glycémie capillaire !

Faire et surtout... comprendre une glycémie capillaire !

Récemment, si vous suivez un tout p'tit peu l'actualité, vous avez entendu parler de projet de loi rendant légale la réalisation de glycémies capillaires par les aides-soignantes. En soi, l'acte technique est simple, même s'il donne parfois du "doigt à retordre" !! Par contre, c'est (...)

Virginia Henderson : qui est cette femme dont le nom hante l

Virginia Henderson : qui est cette femme dont le nom hante l'esprit des infirmiers ? :-)

Parce qu'elle a conçu un système d'évaluation des besoins des patients, Virgina Henderson est très connue. Biographie, histoire, naissance des 14 besoins...

Biographie en bref

Née en 1897, Virgina Henderson a vécu presque 100 ans, décédée en 1996. Il faut croire qu'elle appliquait son concept des 14 (...)