Ablation d'agrafes : technique, conseils,hygiène, soin, douleur

Les patients appréhendent souvent ce moment : peut-être inconsciemment pensent-ils à toutes les feuilles qu'ils ont arraché en voulant enlever une agrafe, et craignent pour leur peau... :-D L'ablation d'agrafes n'est pourtant pas douloureuse, ou à peine, grâce à la délicatesse des gestes de l'infirmière.

Quelques rappels


Si vous avez lu d'autres pages du site vous avez compris que nous ne souhaitons pas ici vous apporter une connaissance technique que vos trouverez déjà sur d'autres sites. Nous apportons des conseils ciblés, et vous laissons les utiliser dans le respect des règles d'hygiène.

L'ablation de l'agrafe fait suite à un protocole Bétadine : c'est un soin stérile. Vous connaissez déjà ces grands principes, sinon ils sont ici à votre disposition. Nous allons donc plutôt parler du geste, après tout, c'est cela la véritable technique de l'ablation d'agrafes.


Quand retirer les agrafes ?

Chaque service de chirurgie possède un protocole. Chaque IDE libéral a en sa possession une prescription qui indique : ablation de sutures à J10 par exemple.

Matériel



Avant l'ablation des agrafes


A savoir : la plupart du temps, on enlève les sutures progressivement pour éviter la désunion (cicatrice qui s'ouvre). La "tradition" veut que l'infirmier retire d'abord 1 agrafe sur 2, puis le reste des agrafes. Sauf, s'il y a un début de désunion.


Astuce : si des croûtes gênent l'insertion de la pince sous l'agrafe, vous pouvez poser de la vaseline stérile sur ces croûtes, pour les décoller. Patienter au moins 15 minutes pour revenir nettoyer la plaie et enlever l'agrafe.



L'ablation


Prenez en main la pince à agrafes, comme dans l'image : l'embout possède 3 pointes, une en haut et deux en bas, et pas l'inverse. Ce sont les deux pointes du bas qui se glissent sous l'agrafe et permettent de la plier en son milieu, lorsque vous serrez la pince. (Bonjour :-) )


Ainsi, les extrémités des agrafes qui sont logées sous la peau se relèvent et vous pouvez soulever l'agrafe sans arracher la peau du patient !


Pour ne pas faire mal, il faut veiller d'abord à ne pas pincer la peau lorsqu'on introduit la pince sous l'agrafe, puis à plier celle-ci d'un geste fluide : en un coup les parties métalliques placées sous la peau doivent être pliées, et quasiment ou totalement sorties (inutile d'être brutale, ou d'aller vite : ce qui compte est de ne faire qu'un geste pour moins de douleur). Un deuxième geste consiste simplement à soulever la pince pour extraire l'agrafe. Il faut donc diviser le soin en deux instants : plier (sans bouger l'agrafe), tirer vers le haut pour l'enlever.


Retirez les agrafes et posez-les une à une sur une compresse, elle-même posée sur la protection à usage unique.


Fin du soin



Risques liés à l'ablation d'agrafes


Grille AGGIR : évaluation de l

Grille AGGIR : évaluation de l'autonomie des personnes âgées

Définitions, concepts et utilisation de la grille AGGIR pour les soignants, ou futurs. On cherche ici à évaluer l'autonomie de la personne âgée afin d'envisager ou non une aide financière pour être soigné correctement.

Définition et concep

Autonomie Gérontologie Groupes Iso-Ressources : voilà ce que signifie (...)

Faire et surtout... comprendre une glycémie capillaire !

Faire et surtout... comprendre une glycémie capillaire !

Récemment, si vous suivez un tout p'tit peu l'actualité, vous avez entendu parler de projet de loi rendant légale la réalisation de glycémies capillaires par les aides-soignantes. En soi, l'acte technique est simple, même s'il donne parfois du "doigt à retordre" !! Par contre, c'est (...)

Virginia Henderson : qui est cette femme dont le nom hante l

Virginia Henderson : qui est cette femme dont le nom hante l'esprit des infirmiers ? :-)

Parce qu'elle a conçu un système d'évaluation des besoins des patients, Virgina Henderson est très connue. Biographie, histoire, naissance des 14 besoins...

Biographie en bref

Née en 1897, Virgina Henderson a vécu presque 100 ans, décédée en 1996. Il faut croire qu'elle appliquait son concept des 14 (...)