Pose de sonde rectale


FDS vous dit tout sur la pose de sonde rectale. Souvent indiquée pour évacuer des gaz qui ne trouvent pas la sortie, la sonde a aussi d'autres indications.

Indications

La sonde rectale permet de soulager des maux intestinaux, principalement des gazs trop importants, provoquant chez certaines personnes un abdomen ballonné voire gonflé. J'ai souvenir d'une dame qui avait un ventre de femme enceinte de 6 mois... La sonde rectale permettait alors de diminuer considérablement la taille du ventre. Cette patiente ne parlait pas, mais j'ai pu lire sur son visage, un certain soulagement !

Si vous cherchez plutôt des infos sur le lavement colique / l'irrigation colique.

Technique de pose de sonde rectale

La sonde rectale est sans doute la plus facile à poser de toutes les sondes. Elle s'insère, comme son nom l'indique, dans le rectum via l'anus. Attention, risque d'explosion des poches qui stockent les gazs ! Non je blague. Mais surveillez de près quand même.
  • Préparez votre matériel :
    • sonde rectale reliée au sachet collecteur, lui même installé grâce à un système de fixation (ou système D : sparadra) sur les barrières du lit, ou pied à perfusion en position (très) basse afin de créer une proclive
    • compresses non stériles
    • gants à usage unique non stériles
    • un lubrifiant pour éviter les douleurs et faciliter l'introduction de la sonde
  • Installez le patient sur le côté, comme pour mettre un suppositoire
  • Aidez-le, si besoin, à enlever le vêtement du bas et insérez une protection sous ses fesses (alaise imperméable de préférence)
  • Si besoin, procédez à une petite toilette
  • Dans le cas où vous utilisez un lubrifiant, c'est le moment de l'appliquer sur l'extrémité de la sonde rectale à l'aide d'une compresse
  • Introduisez la sonde doucement et sans forcer en cas de douleurs ou de sensation d'obstruction car il y a des risques lors de la réalisation de ce soin.
  • Contrôlez régulièrement le sac collecteur

Risques / Complications

Hémorragie & lésions d'hémorroïdes

Un patient peut présenter des hémorroïdes sans même le savoir, externes ou internes. La sonde peut léser ces hémorroïdes, qui rappelons-le, sont des varices situées à proximité de l'anus. Le risque hémorragique est donc existant, bien que peu probable.

Lésions de tumeurs, polypes ou de l'intestin

Là aussi, vous ne savez pas toujours s'il y a une tumeur ou un polype qui se promène dans l'intestin, même dans le rectum. Vous devez donc être prudent lors de l'introduction de la sonde. Il ne faut pas négliger le fait qu''une sonde peut perforer un intestin : d'où l'importance d'être doux.

Arrêt cardiaque !

Non, ce n'est pas une blague. Ce soin très simple et a priori sans danger, peut provoquer un arrêt cardiaque par stimulation du nerf vagal. Donc assurez-vous que le chariot de réa est prêt et pas trop loin, on sait jamais :-)

Pour tout soin infirmier, appliquez les règles essentielles à savoir :

  • Vérifier la prescription médicale, l'identité du patient, les contre-indications éventuelles
  • L'intégrité du matériel, sa date de péremption
  • Les règles d'hygiène élémentaires (lavage des mains, ports des gants, asepsie...)
  • Lisez les transmissions avant le soin et faites vos transmissions après.

  • Partage, sois pas radin !

    
    

    Contenus similaires ici ou ailleurs sur le web