Escarre : stade 4 / Nécrose


escarre-stade-4 Stade le plus grave de l’escarre, la nécrose doit être vite enrayée pour éviter qu’elle atteigne l’os.

La nécrose

Elle fait suite à un escarre présent depuis longtemps ou pas: souvent, l'escarre passe par les stade 1, stade 2, stade 3 avant d'en arriver à ce stade 4.

Peau noircie voire "cartonnée", c'est-à-dire avec une peau devenue très rigide, dure : c'est la nécrose.

Le patient ne sent pas lorsqu'on touche la peau, mais il souffre des douleurs qui concernent les tissus sous-cutanés.

A ce stade, vous devez avoir mis en place un matelas anti-escarre depuis longtemps ainsi que les actes de prévention de l’escarre.

La scarification

Rappelons que le soin d'escarre est un pansement stérile, auquel on ajoute plusieurs actions selon le stade et selon les besoins du patient. Ici par exemple, la priorité est d'enlever la nécrose pour permettre aux tissus de cicatriser et non pas de continuer à gangréner.

Pour ôter l’épiderme devenu noir, nous devons d'abord la ramollir : ensuite celle-ci pourra être nettoyée à l’eau stérile. Si cette étape n’est pas effectuée la nécrose ne peut être retirée sans blesser et faire saigner la plaie. A l’aide d’un scalpel on trace donc comme une grille sur la nécrose (en enfonçant très peu dans la peau) qui permet au produit que l’on dépose ensuite sur la nécrose d’être imbibé. Ce produit est un hydrogel comme le Purillon®.

Ce gel ne doit pas toucher la peau saine au risque de la léser : l’hydrogel décape !

Quel pansement sur un escarre nécrosé?

Après avoir scarifié et administré le gel, l’idéal est de couvrir l'escarre avec une plaque hydrocolloïde fine et transparente (ou opaque, ce n’est pas gênant). En effet si l’on utilise une plaque hydrocellulaire (plus épaisse) celle-ci va absorber le produit qui n’aura donc aucun effet…

Si la personne risque de décoller la plaque (chez les personnes Alzheimer ou souffrant de maladies psy) on la renferme dans une bande quand c’est possible : veillons cependant à ne pas serrer pour ne pas incruster la plaque dans la peau… Surtout chez les personnes âgées, leur peau est tellement fragile.

Quand arrêter l'Hydrogel ?

Lorsqu’il n’y a plus de nécrose ! Pas avant : ce qui compte c’est de constater une évolution régulière et de ne pas mettre de Purillon® sur une peau saine ou bourgeonnante : cela ferait des dégâts !

Escarre sacré

Non il ne s'agit pas d'un sacré escarre, mais d'un escarre sacré (sacrum) aussi appelé escarre fessier. Il se forme suite à l'appui du corps sur le sacrum. Les patients qui en sont atteints doivent être positionnés autrement qu'en décubitus (sur le dos), et changer de position régulièrement afin d'éviter la formation d'autres escarres sur de nouveaux points d'appui comme les hanches.

Escarre talon

Il fait partie des escarres les plus couramment rencontrés. Les soignants peuvent surélever le pied afin d'éviter que le talon touche le lit, grâce à un oreiller posé sous le mollet.

Escarre malléole

La malléole est l'os de la cheville. L'escarre peut apparaître sur l'os proéminent (malléole externe) ou sur l'autre côté (malléole interne). Le patient devra plutôt dormir sur le dos. Les habitudes de sommeil sont cependant difficiles à modifier. Pour aider le patient à garder la bonne position tout au long de la nuit, il est possible de poser des oreillers entre les jambes et entre la jambe et la barrière du lit. Attention toutefois à ce qu'un escarre talon ou fessier n'apparaisse pas !

Soins complémentaires

Toutes les règles de prévention autour de l'escarre et les soins complémentaires. Matelas anti-escarre

Commentaires



14 février 2018 - 11h15

"Bonjour, je tiens tout d'abord à vous remercier pour ce site qui est très bien fait.

Je vous contacte car il m'a semblé manquer une information. Il y a l'exception de la nécrose au talon à ajouter qui me semblerait intéressante. Il ne faut pas nécessairement ramollir la nécrose car si l'IPS de la personne (indice de pression systolique) est mauvais cela signe une mauvaise irrigation sanguine, donc si on enlève la nécrose elle va se reformer encore et encore. Dans ce cas il faut la sécher et la laisser en place en "protection" (technique apprise par une IDE avec DU pansement).

En revanche j'ai une question: on m'a toujours appris qu'une plaie chronique comme l'escarre ne se fait pas en stérile, et c'est ce que je fait je les nettoie à l'eau et au savon ou avec un kit de pansements quand j'en ai.

Est-ce vrai? Je vous remercie encore pour ce site. Cordialement.

Maïwenn Grall , IDE en ssiad.
"



14 février 2018 - 11h17

"Merci pour votre message! :-)

Pour répondre à votre question, oui un pansement d'escarre ne se fait pas en stérile. Néanmoins, la plupart des infirmiers que j'ai vu réalisaient le soin avec un set à pansement lorsqu'il s'agissait d'une plaie ouverte (donc ulcère stade 3 ou nécrose avec scarification). Le débat reste ouvert !"

Lucie, webmaster et ancienne IDE.

Pour tout soin infirmier, appliquez les règles essentielles à savoir :

  • Vérifier la prescription médicale, l'identité du patient, les contre-indications éventuelles
  • L'intégrité du matériel, sa date de péremption
  • Les règles d'hygiène élémentaires (lavage des mains, ports des gants, asepsie...)
  • Lisez les transmissions avant le soin et faites vos transmissions après.

  • Partage, sois pas radin !

    
    

    Contenus similaires ici ou ailleurs sur le web