• arrêt cardiocirculatoire (arrêt du coeur)
  • arrêt cardio-ventilatoire (arrêt du coeur et de la respiration)
  • arrêt cardio-respiratoire ou ACR (arrêt du coeur et de la respiration) qui est le terme plus couramment utilisé, on voit souvent "ACR" dans les dossiers médicaux
Il faut savoir que le coeur peut s'arrêter de battre et ainsi engendre l'arrêt de la respiration, mais aussi que l'inverse est exact. L'arrêt respiratoire peut entraîner l'arrêt cardiaque. Dans les deux cas, le délai entre l'arrêt d'un organe et l'arrêt de l'autre organe est court, c'est pourquoi on parle très souvent d'emblée d'arrêt cardio-respiratoire.

La personne retrouvée en arrêt cardio-respiratoire :
  • est inconsciente (ne répond plus aux stimulis du type "ouvrez les yeux" "serrez-moi la main")
  • ne respire plus
Le coeur n'assure plus la circulation du sang dans le corps et donc son oxygénation. D'où l'urgence ! Plus le corps manque d'oxygène, plus :
  • - le cerveau manque d'oxygène avec de potentielles séquelles (handicap irréversible)
  • - le décès est imminent mais pas systématique, on parle de pronostic vital engagé
On doit pratiquer le massage cardiaque pendant 45 minutes en attendant les secours et des thérapeutiques peuvent administrées pour faire repartir le coeur, comme l'adrénaline. Les causes éventuelles sont nombreuses : infarctus du myocarde, état de choc, déshydration, traumatisme grave (agressions, accidents...)... L'équipe médicale qui sauve un patient d'un arrêt cardiaque a pour mission de découvrir plus tard, la cause de cet ACR en réalisant des examens complémentaires qui permettront de poser un diagnostic. Lequel peut nécessiter la mise en place d'un traitement (prévention secondaire d'infarctus, réhydratation etc.)

En savoir plus sur l'arrêt cardio-respiratoire


Causes de l'arrêt cardiaque
Diagnostic de l'arrêt cardiaque
Symptômes de l'arrêt cardiaque
Traitement de l'arrêt cardiaque
Complications de l'arrêt cardiaque
Gestes de 1ers secours

Pour tout soin infirmier, appliquez les règles essentielles à savoir :

  • Vérifier la prescription médicale, l'identité du patient, les contre-indications éventuelles
  • L'intégrité du matériel, sa date de péremption
  • Les règles d'hygiène élémentaires (lavage des mains, ports des gants, asepsie...)
  • Lisez les transmissions avant le soin et faites vos transmissions après.

  • Partage, sois pas radin !

    
    

    Contenus similaires ici ou ailleurs sur le web