Anticholinergiques (traitement Parkinson) : définition


Il existe plusieurs traitements anticholinergiques qui n'ont rien à voir les uns avec les autres :
  • - Atropine : gouttes occulaires
  • - Traitement de la maladie de Parkinson
C'est le traitement de la maladie de Parkinson que nous allons voir plus en détail ici.

Le médecin prescrit des anticholinergiques lorsqu'il souhaite diminuer les symptômes provoqués par la maladie de Parkinson, comme les tremblements.

En effet, l'anticholinergique est un traitement qui inhibe l'acétylcholine, un neurotransmetteur qui permet habituellement de transmettre un influx nerveux, nécessaire pour le bon fonctionnement de la mémoire, des muscles et fonctions végétatives (fonctions nécessaires à la vie mais que l'on ne contrôle pas : respiration, réactions hormonales...

Il y a donc des effets secondaires perceptibles mais aussi des contre-indications à ce traitement.

Indications et mécanisme

Contre-indications à la prise de Anticholinergiques

Effets secondaires - indésirables

Précautions

Actions infirmières à l'égard des patients sous Anticholinergiques


Pour tout soin infirmier, appliquez les règles essentielles à savoir :

  • - Vérifier la prescription médicale, l'identité du patient, les contre-indications éventuelles
  • - L'intégrité du matériel, sa date de péremption
  • - Les règles d'hygiène élémentaires (lavage des mains, ports des gants, asepsie...)
  • - Lisez les transmissions avant le soin et faites vos transmissions après.

  • Partage, sois pas radin !