Alzheimer : le stade 1


Dans le jargon médical, on appelle le stade 1 d'Alzheimer, la phase de début. Elle est insidieuse et évolue progressivement vers le stade suivant, avec des symptômes à la fois spécifiques et propresà chaque malade. La maladie n'est pas toujours détectée à ce stade car le malade cache les troubles à ses proches et à lui-même parfois.

Qu'est-ce qui déclenche le stade 1 d'Alzheimer?

Le vieillissement du corps s'accompagne naturellement de phénomènes variés : apparition de rides, cheveux blancs, mais aussi diminution de la masse musculaire, fragilité osseuse... Certaines personnes sont plus sujettes que d'autres à développer des troubles au niveau cérébral. Dans le cas de la maladie d'Alzheimer, on retrouve :
  • L'atrophie du lobe temporal (diminution de la taille du lobe situé entre les temps, gouvernant la mémoire, le langage, la cognition)
  • Des lésions du cerveau (plaques amyloïdes et dégénérescences neurofibrillaires)
  • La dégénérescence de cellules nerveuses

Apparition des troubles mnésiques (Pertes de mémoire)

Les pertes de mémoire du premier stade concernent les événements récents : c'est l'amnésie antérograde (la personne ne se souvient plus d'un événmenent récent pourtant important). Ce trouble mnéisque empêche l'apprentissage de nouveaux gestes, l'utilisation de nouveaux appareils. Bien que ce soit le début de la maladie d'Alzheimer, des difficultés quotidiennes sont rencontrées :
  • la personne a du mal à trouver les bons mots
  • elle ne sait plus ce qu'elle allait faire
  • elle retient moins bien les prénoms des personnes qu'on lui présente
  • elle note de plus en plus de choses pour compenser les oublis
  • elle a du mal à se laver (perte de mémoire des gestes, qu'on appelle apraxie)...
  • Elle peut aussi ne plus se souvenir que le gaz de la cuisinière est allumée et porter atteinte à sa vie et à celle des autres.
Ces symptômes peuvent évidemment passer inaperçus, sutout au tout début de la maladie, ou être confondus avec une dépression, de la fatigue. Mais au fil du temps, ces baisses de performance intellectuelle montrent une différence de plus en plus flagrante avec les capacités habituelles de la personne. Les proches (amis, familles, collègues) sont donc les premiers à tirer la sonnette d'alarme.

Au début de la maladie, la personne a conscience de ses problèmes mais les cache aux autres (et à elle-même). Cela est angoissant et potentiellement démoralisant (risque de dépression) lorsqu'on se rend compte qu'on perd pied avec la réalité. Les malades peuvent cacher leurs lacunes en répondant aux questions par des phrases "bateau" :

- Quel âge avez-vous?

-J'ai... heu... Enfin je suis née en 1931.

Cette réponse est typique des personnes atteintes par la maladie et qui cherchent à dissimuler leurs symtpômes, c'est-à-dire toutes. Même une personne en bonne santé qui ne trouve plus une réponse à une question aussi facile et évidente, esquive pour ne pas montrer sa faiblesse.

Traitements

Au stade 1, dès lors que les troubles ont été repérés et le diagnostic posé, le médecin peut prescrire des
anticholinestérasiques (AchE) :
  • Donépézil ( Aricept®)
  • Galantamine ( Reminyl®)
  • Rivastigmine ( Exelon®), connu pour smon mode d'administration pratique, puisqu'il s'agit d'un patch
  • Permet de compenser la diminution d'acétylcholine responsable des troubles cognitifs (troubles liés au raisonnement) et ainsi améliorer le comportement, les gestes et actes de tous les jours
La maladie évolue progressivement vers le stade 2.

En savoir plus sur la maladie d'Alzheimer?


Diagnostic
Examens
Evolution de la maladie
Symptômes détaillés par stades
Stade 1
Stade 2
Stade 3
Traitements
Soins infirmiers

Pour tout soin infirmier, appliquez les règles essentielles à savoir :

  • - Vérifier la prescription médicale, l'identité du patient, les contre-indications éventuelles
  • - L'intégrité du matériel, sa date de péremption
  • - Les règles d'hygiène élémentaires (lavage des mains, ports des gants, asepsie...)
  • - Lisez les transmissions avant le soin et faites vos transmissions après.

  • Partage, sois pas radin !

    Poster un commentaire !