Acidocétose : diagnostic


Lorsque l'acidocétose est là, le médecin doit rapidement la diagnostiquer afin d'éviter toute aggravation de l'état de santé du patient qui pourrait tomber en état de choc. Puisque l'acidocétose est très souvent causée par un diabète (souvent DID parfois DNID), le diagnostic de l'acidocétose respose notamment sur la mesure de la glycémie capillaire ( >2,5 g/l soit 13,8 mmol/l). On sent aussi l'odeur caractéristique (haleine de pomme).

Puisqu'une hyperglycémie trop élevée peut entraîner une cétonurie, on mesure également les corps cétoniques dans les urines, à l'aide d'un prélèvement urinaire qui permet d'insérer une bandelette urinaire qui réagit quasiment immédiatement pour donner un résultat fiableLa réalisation d'un bilan sanguin complet permet de déceler les troubles électrolytiques associés à l'acidocétose : il doit comprendre au moins NFS plaquettes IONO, bilan hépatique, créatinine, TP TCK, lactates et gaz du sang qui montrent un pH artériel inférieur à 7,3. Les bicarbonates plasmatiques peuvent aussi être perturbés bien que ce ne soit pas systématique.

On veille à ne pas confondre l'acidocétose avec d'autres troubles comme l' acidose métabolique, la cétose éthylique et tout autre cause possible de perturbations ( AVC, méningite, choc septique...)

En savoir plus sur l'acidocétose ?


Causes & Mécanismes
Diagnostic
Symptômes
Soins infirmiers
Traitement

Pour tout soin infirmier, appliquez les règles essentielles à savoir :

  • - Vérifier la prescription médicale, l'identité du patient, les contre-indications éventuelles
  • - L'intégrité du matériel, sa date de péremption
  • - Les règles d'hygiène élémentaires (lavage des mains, ports des gants, asepsie...)
  • - Lisez les transmissions avant le soin et faites vos transmissions après.

  • Partage, sois pas radin !

    Poster un commentaire !